Accident de kitesurf à Coxyde ce lundi 5/12

Un accident de kitesurf a eu lieu ce lundi 5 décembre sur la plage de Coxyde. Bruno Stockhem qui est venu en aide au rider en difficulté, David Brasseur, souhaite avoir de ses nouvelles. Voici son message:

« Bonjour,
Nous avons porté secours ce lundi à David Brasseur (entre 25 et 30 ans) qui a eu un accident de kite en face de Coxyde. Il était blessé au genou gauche. Il nous a dit qu’il habitait à Bruxelles. Nous aurions voulu prendre de ses nouvelles et aimerions pouvoir le contacter par téléphone ou avoir son adresse.
Quelqu’un pourrait-il nous aider ?
Merci d’avance.

Bruno Stockhem »

Afin de nous aider à ce que David Brasseur puisse lire ce message, vous pouvez partager cette news sur votre mur facebook via le petit bouton en dessous de la news.

 

Merci,

About Bidiman

Jérôme, @lias Bidiman sur le forum est le fondateur du forum et de l'école Kitesurfeur.be. Passionné par l'informatique et le Kitesurf, il en a fait son métier en reprenant le magasin de kitesurf Billykite.be à Bruxelles. Il contribue aussi au développement et à la défense du kitesurf en Belgique avec l'ASBL: Belgium Kitesurf Association.

11 comments

  1. je le connais j’ai essayé de l’appeler mais il ne répond pas vous en savez plus sur son état ?

  2. je lui ai laisse un message je vous dit quoi

  3. c’est bon il va bien il s ‘est fait opérer (fracture du tibia) et il va récupérer toute son autonomie. A la suite d’une grosse vague sa planche se serait bloquée dans sa barre maintenant celle ci bordé a fond puis kite loop et sa jambe a lâchée le tout s’est passé tres rapidement comme vous pouvez l’imaginer. Envoyez moi un message privé si vous voulez le contacter.

  4. Merci pour le feedback Funkymat,
    il est également intéressant de préciser que Bruno n’est pas un kitesurfeur et qu’il se promenait sur la plage et que David, naviguant seul, faisait des appels de détresse avec ses bras pour qu’on viennent l’aider.

    « Heureusement que nous l’avons entendu, mais surtout que la marée était (encore) descendante (pour une heure), il ne savait plus bouger. » m’a précisé Bruno.

    Je crois qu’il est important de rappeler que naviguer seul sans surveillance (personne d’autre à l’eau, pas de sécu, pas d’amis sur le bord) est une chose extrêmement déconseillée !! Il suffit d’une rafale ou d’un moment d’inattention pour que la situation s’envenime.

  5. Quelle histoire…
    Heureusement que quelqu’un l’a vu, plus de peur que de mal…
    comme le dit Bidi, on n’est jamais assez prudent !
    rappelons quelques règles fondamentales:
    – ne jamais naviguer seul !!!!
    – prévenir quelqu’un qu’on est à l’eau
    – bien s’informer sur les conditions météo
    – connaitre ses limites et les accepter
    – être en forme physiquement (en cas de galère faut tenir le coup…)
    – durant les sessions hivernales, attention à l’hypothermie
    – prévoir un snack et de quoi boire
    – …

  6. Hello à tous, je ne lis que maintenant le récit et les différents commentaires concernant mon accident, je tenais simplement à y apporter quelques précisions. Je naviguais sur la plage d’ Oostduinkerke, une bonne 20aine de nœud, vent presque complètement on ce qui me permettait de longer la rive sans trop m’éloigner du bord, il y avait un windsurfer qui longeait comme moi la rive, on s’éloignait, se rapprochait, quand l’accident est arrivé il était fort éloigné j’étais donc seul à ce moment. Tout s’est passé très vite, j’ai voulu faire un petit saut pour éviter une vague qui se transformait en houle et arrivait sur moi, à ce moment une mauvaise rafale, j’ai été déséquilibré, je suis mal parti et surtout mal retombé dans la houle, ma planche je ne sais trop comment s’est crochetée dans ma barre qui elle même est restée coincée, tension maximale j’ai senti un crac et une grosse douleur, j’étais proche du bord, je suis revenu en bodydrag jusque sur le sable, j’ai réalisé que ma jambe était bien amochée, il y avait quelque personnes sur la plage mais elles ne réalisaient pas ce qui m’était arrivé vu que je faisais encore voler mon aile..
    J’ai tout de suite appelé une joggeuse qui passait devant moi à ce moment, elle m’a aidé à déposer mon aile, je lui ai dit que je pensais que je m’étais cassé la jambe et que je ne pouvais pas me relever, Bruno Stockhem est arrivé par après, il m’a pris par dessous le bras pour m’éloigner de l’eau, il a appelé les secours et a gentiment été récupérer ma planche, j’en profite d’ailleurs encore une nouvelle fois pour le remercier.
    Je m’étais octroyé 10 jours de kite, j’avais passé quelque jours du côté de Wimereux et Wissant, j’étais en pleine forme physique, j’étais confiant et à l’aise avec mon aile. C’était mon dernier jours de vacances, j’avais décidé de faire ma dernière session à Oosduinkerke, les conditions étant optimales ce jours là sur ce spot.
    Je n’étais pas surtoilé et je n’ai eu à aucun moment l’impression de prendre des risques en navigant ce jour là. La plage n’était pas bondée mais il y avait quand même du passage. Le fait que j’étais seul ce jours là n’a heureusement eu aucune conséquence, cela n’empêche , suite à ce gros stress, j’ai décidé de ne plus naviguer qu’avec des gens qui gardent un oeil sur moi, on n’est jamais à l’abri d’un accident, je suis bien placé pour le savoir.

    Les conséquences de mon accident : tibia et péroné cassé, ménisque déchiré et un tendon relâché. Mon chirurgien m’a tout retapé, vis, plaques, … quelques mois de rééducation et je devrais retrouver toute mon autonomie. Le kite est un sport à risque..cela n’empêche que c’est le plus beau sport qui existe, j’espère pouvoir en refaire le plus rapidement possible tout en prenant un maximum de précaution.

    Jérôme merci pour avoir relayer les différents messages ainsi que pour tes conseils toujours bien utiles.
    +++

  7. Mais comme c’est mignon 😀 Vive la solidarité !!!

  8. lol exone xD

    David, content d’avoir eu de tes nouvelles 🙂
    jte passe le blabla moralisateur qu’ont du te faire 200 personnes minimum, pour en arriver aux blessures ^^.
    T’es au courant que le menisque, c’est LE truc qui ne se refait JAMAIS a 100%?
    Simple chute fin juin sur mon genoux, j’en pleure encore si je viens a bêtement me le cogner et bouger la rotule de gauche a droite (genre frottement du genoux contre le lit… putain l’horreur!)
    La seul chose a faire c’est le renforcer (rééducation LONGUE, éviter de l’utiliser UN MAX etc…) et retourner kiter avec un protection solide du genoux… Y’en a une d’occaz sur leboncoin.fr a 130 euros au lieux de 300 😀

    Aller, un mot moralisateur : Dommage qu’il faille se ruiner la jambe a tout jamais pour apprendre a ses dépends qu’on a TOUJOURS besoin d’un mec qui surveille (meme si ca n’aurait pas empêcher la rafale de te faire perdre l’équilibre)

  9. Ou alors, être super puissant en kite (comme moi ?!), et devenir le centre d’intérêt sur le spot, et là, plus de soucis, tu tombes, tout le monde accourt 😀 !

  10. Ca nous rappelle surtout que le manque de chance peut coûter cher en kite !!
    Bon courage pour la rééducation !! Fais ça bien…

  11. @david: De rien, merci d’être revenu poser expliquer la vrai histoire.
    Et c’est vrai qu’on n’a beau être bon, on peut toujours avoir un moment d’inattention et se prendre une bonne grosse vague qui nous met dans une position foireuse…surtout en vent ON, où on a plus d’appui pour ce sortir de la vague.

    Conclusion, les grosses vagues, surtout en ON, il faut redoubler de prudence…
    Bonne route,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.