Le Nord et le Pas-de-Calais en zone rouge.

IL va falloir attendre un peu avant de pouvoir à nouveau profiter des plages du Nord de la France.
En effet, depuis ce vendredi, à 16h, les Belges ne pourront plus se rendre dans le Nord pour motifs non-essentiels. Les frontaliers auront droit à des petites incursions, mais elles sont «déconseillées».
La France et Le ministère belge des Affaires étrangères ont mis le Pas-de-Calais et le Nord (dont Lille) en zone rouge (zone de circulation active du coronavirus) il y a une petite dizaine de jours. Cette nouvelle situation est effective depuis ce vendredi 18 septembre à 16h.
Les voyages pour motifs touristiques ne sont plus autorisés dans ces deux départements. Tous les voyages non-essentiels ne sont plus admis non plus.
Une liste d’exceptions autorisant les voyages vers une zone rouge est reprise sur le site fédéral «Info-coronavirus». Seules quelques fonctions ou besoins essentiels ne doivent pas obligatoirement se placer en quarantaine, parmi lesquels les travailleurs frontaliers, le personnel du secteur des transports de marchandises, les voyageurs en transit, ou encore les élèves, étudiants et stagiaires qui se déplacent quotidiennement vers l’étranger. Les voyages pour divers motifs familiaux sont aussi permis.
Les Affaires étrangères ont annoncé, mercredi, le placement en zone rouge de ces départements.
Toute personne revenant de ces régions devra donc se soumettre à un test de dépistage et se mettre en quarantaine. Une obligation qui pourrait se révéler ardue vu la porosité des frontières et l’enchevêtrement des rues avec la France dans certaines communes comme Mouscron, Menin ou encore Comines.
L’épidémie de coronavirus s’est aggravée dans le Nord et le Pas-de-Calais ces derniers jours. Selon la préfecture du Nord, le taux d’incidence (nombre de cas confirmés pour 100.000 habitants sur 7 jours) a triplé dans la région des Hauts de France depuis le début du mois, atteignant désormais plus de 95 cas pour 100.000 habitants.
La situation est particulièrement préoccupante dans la métropole de Lille. L’obligation du port du masque a aussi été renforcée dans cette zone frontalière dans un périmètre de 50 m autour des lieux publics et lieux de rassemblement.

Sources:
lavenir.net

Waterman.

About Fredo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.