BKA NEWS !

Le Spot de Kitesurf Rilland est grandement menacé de fermeture!

Rilland-kitesurfRILLAND – Een met name onder Belgen populaire kitesurflocatie in de Westerschelde bij Rilland moet sluiten.

Il va falloir se battre si l’on veut garder le droit de naviguer sur le spot de Rilland…

La raison de la fermeture est le non-respect des règles pourtant écrites sur un panneau à l’entrée du spot et également car les abords de Rilland possèdent une réserve naturelle pour les oiseaux et les phoques.

 

 

En cas de pétition ou de mise à jour des informations, kitesurfeur.be tâchera de vous tenir au courant de la situation.

Dat voornemen staat in het concept beheerplan dat Rijkswaterstaat heeft opgesteld over kitesurfen in de Deltawateren. Locaties waar bepaalde vogels of zeehonden te veel worden verstoord, moeten gesloten worden voor kitesurfers. Eén van die locaties is aan de Zimmermanpolder bij Bath, waar vanwege de goede omstandigheden veel kiters hun hobby uitoefenen. Door de goede ligging en een relatieve ondiepte kan er vaak en veilig worden gekitesurft.

kitesurf-rilland

photo (Mark Gorter)

De vaste gebruikers van de spot willen in actie komen. Ze hebben zelf maatregelen getroffen door de grenzen hun kitezone met boeien en een vlag te markeren. Via de Nederlandse Kitesurf Vereniging willen ze bezwaar tegen de voorgenomen sluiting aantekenen. Het beheerplan Natura 2000 Deltawateren wordt in 2014 vastgesteld.

Lees in de PZC van donderdag een interview met kitesurfer Mark Gorter uit Krabbendijke.

Source: pzc.nl

About Bidiman

Jérôme, @lias Bidiman sur le forum est le fondateur du forum et de l'école Kitesurfeur.be. Passionné par l'informatique et le Kitesurf, il en a fait son métier en reprenant le magasin de kitesurf Billy.be à Bruxelles. Il contribue aussi au développement et à la défense du kitesurf en Belgique avec l'ASBL: Belgium Kitesurf Association.

9 comments

  1. Fermé ou pas fermé?
    Quelqu’un a des infos concernant les actions entreprises afin de garder l’ouverture du spot?

  2. Bon, non, pas encore, mais bon, maintenant cela vient sérieusement sur la table de ces messieurs les dirigeants..(le gouvernement).
    Et TOUT est contre nous, et principalement les attitudes de personnes irresponsable…(Tao on parle de toi sur les forums Flamands et sur FB 😉 )
    Les “anversois” sont assez en colère… faudra plus jamais osez faire les malins la-bas..
    Et en tout cas, montrer un respect des règles et de l’environnement EXEMPLAIRE..
    En “bon père de famille”… S’il y a des petits malins, qui sortent de zones, ou qui jettent des déchets etc… là, ça risque de chauffer très fort.
    Et alors surtout JAMAIS mais JAMAIS de l’autre coté du banc de sable dans le “canal” des bateaux…
    Euh, et si il y en a encore qui savent pas…
    Les bouée bleu, c’est la limite à ne pas dépasser !!

  3. Pour l’action, ben c’etait l’histoire de la dernière fois..
    Les panneaux, les flyers, la communications du respect du spot …..
    c’etait positif …

    Mais bon, le Tao, est venu écrire ces exploits “je suis passé de l’autre coté des bouée” ….

    Donc, le résultat de leurs “campagnes” à été descendu en flamme…

    ——————-

    Je ne suis pas spécialement en colère contre TAO … (mais celui la est tellement inconscient… Non seulement, il fait le con, et en plus il le raconte en publique )
    “Dans le genre c’est comme ci, il faisait des run en moto sur le ring mettait les vidéos sur youtube sans cacher sa plaque …” .

    Mais j’espère ainsi que les personnes qui nous lisent “natura2000” par exemple.
    Remarque qu’il y a quand même du monde prêt a faire respecter ces règles.
    Moi ! mais je pense aussi beaucoup d’autre personne !
    Et que les petits malins vont se retrouver tellement serrer dans leurs coin que la seul chose qu’il leur restera à faire, c’est de jouer au solitaire avec leur PC..

    J’ose espérer que les anversois ne relâche pas leurs efforts…
    Mais pour beaucoup, les non néerlandophones sont principalement les coupables.
    Et je pense qu’il y aura pas de tension sur le spot maintenant.

  4. Ouais, bon moi j’ai toujours détesté ce spot.

    Je comprends que les anversois ne l’aient pas trop bonne. Forcément un spot à 15 minutes de bagnole, c’est quand-même sympa.
    Mais bon, faut pas voir tout en noir là-dedans, les phoques auront la paix, et honnêtement, je pense qu’on les dérange (je n’ai jamais vu de phoques autre part que là…).

    Soit dit en passant, c’est pas très sympa de jeter la pierre à Tao, même si visiblement il le mérite quand-même un peu. J’ai déjà vu (à l’époque… ça se compte en année) des dizaines de kiteux aller bien au delà des limites, y compris des flamands. Et quand il y a 100 kites à l’eau, c’est de toute façon inévitable. Donc, ce n’est pas que les limites qu’il faut définir, c’est aussi le nombre maximum de kites à l’eau.

    Finalement, le mieux serait encore de laisser ce spot aux locaux (phoques et anversois), et donc ne pas y foutre les pieds.

  5. laisser le spot aux anversois? si tu laisses tous les spots aux locaux, en tant qu’ habitant de Bruxelles, tu kiteras pas bcp. La mer est encore a tout le monde a ce que je sache. Et puis je vois pas pourquoi les locaux qui ont 10minutes de route pour aller kiter auraient plus le droit d’y aller que les bruxellois qui ont 50 minutes. Ils peuvent egalement faire une demi heure de + et aller + loin, tout comme nous.

    et puis les francophones seuls responsables des problemes sur Rilland, on croirait lire un discours politique issu de certains partis de droite flamands…. Tant qu’on y est, on peut aussi blamer les kiters immigrés…

  6. Je ne parle pas de leur laisser le spot..
    Je dis simplement que nous sommes montré du doigt..
    Le “responsable” local envers les autorités. Il habite à Krabendijk (ou dans les environs).
    C’est lui qui a constaté le gars dans le canal des bateaux avec sa cabrinah bleu..
    (Un monsieur grisonnant francophone…(pas de chance) )
    Je pense que lui tiens énormément a la paix de ce spot..
    Il est forcement beaucoup plus en contact avec les gars d’Anvers…
    Il est arrivé que l’on demande a des personnes de ne pas aller dans les zones protegée.
    Et ces personnes répondent “Do you speak english” … (forcement, cela n’est pas le meilleur pour une bonne entente)
    Enfin, vous connaissez certainement mieux que moi quel est la situation flamand/wallon.
    J’ose dire que tous les kiteurs ici, sont des gent corrects.. (bon, quand même quelques “sourds” 😉 ) et quelques anarchistes… Je ne veux pas me montrer agressif.
    Mais les anarchistes… Cela nous font du mal. Peu importe leurs langue. Mais il s’avèrent que la discussion avec des francophones est parfois difficile.. (Chose qui n’arrivent pas ou peu entre hollandais et flamand).. Et donc oui, nous sommes montré du doigt.
    Petit exemple de notre “mauvaise réputation” ..Il y a quelques temps un “shop” francophones a proposé de “sponsorisé” 2 gars néerlandophones pour avoir un peu plus d’image chez les flamands … Il n’y a eu que 3 “like” .. dont moi .
    Cette gueguerre est là… mais si un camps fait le con en allant chez les autres.. vous savez quel est le résultat…

  7. A Rilland, il suffit d’1 seul kiteur qui passe la limite pour que 10 le suive en se disant “si lui y va, alors j’y vais aussi”. Ca m’étonnerait qu’ils soient à chaque fois tous francophones.

    Le problème est plus compliqué. Ma théorie (sans doute tirée par les cheveux) est que la préservation de ces zones de réserves naturelles est une armes politique des Pays-Bas pour calmer les ardeurs du développement croissant du port d’Anvers (concurrent du port de Rotterdam). C’est un sujet très “touchy” pour les hollandais.

    Le port d’Anvers est politiquement un port “sans accès à la mer” (l’Escaut est hollandais) et doit constamment négocier pour faire passer de plus gros bateaux. La préservation des réserves naturelles est un argument en faveur des hollandais pour arrêter de creuser plus profond.

    S’ils continuent d’accepter le kite dans l’Escaut, ils savent pertinemment que ce sont une majorité d’anversois qui iront s’approprier ces endroit proche d’Anvers, et en masse (arrêter d’appeler un spot de Zélande leur “home spot” serait plus intelligent). Si les jeunes anversois s’approprient cette zone, la marge d’action des Pays-Bas devient moins grande. C’est tiré par les cheveux, mais ils y a eu déjà de vrais problèmes politiques entre Anvers contre les Pays-Bas au sujet des réserves naturelles.

    il y a quand même des moyens pas trop compliqués si on veux vraiment faire respecter une zone: mettre une ligne flottante entre 2 bouées. Les français font ça partout pour les zones réservées aux nageurs le long des plages. Dans ce cas, il faudrait sauter pour passer la limite.

  8. A quand les licras de couleurs différentes en fonction de la langue maternelle?
    ça devient du n’importe quoi!

  9. j’ai dit un peu de conneries dans mon message précédent (et pas mal de fautes d’accord). Pas moyen d’éditer. Il faut faire le tri…

    Quand on est bruxellois ou wallon, le nombre de de spots accessible en 50min = 1 seul (Rilland).
    Quand on est anversois: + de 10.

    C’est nous qui devrions défendre notre “home spot”! On se cotise pour une ligne flottante et un beau panneau?

    Quand à l’usage de la langue du territoire, les anversois ne parlent pas souvent mieux le français que les wallons ne parlent le néerlandais, or, Rilland est en Hollande! (il n’y a que les belges qui peuvent interpréter ce genre de phrases 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.