Kitesurfers aan de kust riskeren geen GAS-boetes

kitesafe-lycraEr komt aan de Belgische kust geen GAS-boetesysteem voor kitesurfers die de regels bij een windkracht van meer dan zeven Beaufort in de wind slaan. Wel denkt de West-Vlaamse gouverneur Carl Decaluwé erover na om een deel van kosten bij een reddingsmanoeuver door te rekenen aan de roekeloze kitesurfers. Dat is vandaag besproken op het overleg met de kustburgemeesters.

Op het overleg stond de aanpak van kitesurfers bovenaan. Daarbij werd even gedacht aan GAS-boetes voor kitesurfers die zich bij te harde wind toch op zee wagen, maar dat lijkt voor veel burgemeesters niet de ideale oplossing. « Een aantal gemeenten hebben nog geen GAS-reglement en er zijn burgemeesters die ervan overtuigd zijn dat dat niet de juiste aanpak is », aldus voorzitter Patrick De Klerck.
De gouverneur speelt wel met het idee om ongehoorzame kitesurfers te laten opdraaien voor een deel van de reddingskosten. « Dat klopt », bevestigt gouverneur Carl Decaluwé. « Ik ga daarvoor federaal minister van Defensie Pieter De Crem (CD&V) en Vlaams minister van Openbare Werken Hilde Crevits volgende week aanschrijven. We gaan daarbij ook kijken of er voor topsporters uitzonderingen kunnen worden gemaakt. Surfers die zich voorbereiden voor een belangrijk kampioenschap, zouden op eigen risico toch op zee kunnen, zelfs als de wind harder waait dan zeven Beaufort. »

De gouverneur zoekt ook naar een uniform reglement, want de voorbije zomer waren er ook heel wat reddingsacties voor mensen die aan peddling deden. Dat is rechtopstaand surfen met een peddel. « Ook daar moeten we naar kijken. Misschien kunnen alle watersporten onder één regel komen », besluit Decaluwé.

 

source: hln.be

About Bidiman

Jérôme, @lias Bidiman sur le forum est le fondateur du forum et de l'école Kitesurfeur.be. Passionné par l'informatique et le Kitesurf, il en a fait son métier en reprenant le magasin de kitesurf Billykite.be à Bruxelles. Il contribue aussi au développement et à la défense du kitesurf en Belgique avec l'ASBL: Belgium Kitesurf Association.

15 comments

  1. POURQUOI NE CE BASE T IL PAS SUR LES LOIS HOLLANDAIS OU MEME FRANCAIS POUR CE GUIDER.

  2. Mais quel bordel!
    Pourquoi si un kitesurfeur expérimenté et avec du matériel adapté à envie de sauter haut et de mettre sa vie en danger sans mettre celle des autres en danger,… où est le problème?!!… De toute façon il n’y aura pas un touriste sur la plage qui pourraient être blessé, ils sont tous dans les cafés!

    Encore le mois passé, j’ai vu un petit ket de 32kg tout mouillé avec une 3m Ozone, dans 40 noeuds en hollande… Where is ze fucking problem!!!

    Matériel adapté! sécurité préservée! pfff!

    Catch me if you can !!

  3. Traduction please ???

  4. Je ne sais pas ce que veut dire GAZ ?
    Mais ce que j’en comprends c’est qu’ils disent que cela a un coût d’aider les gens en difficulté qui kitent par plus de 7 beaufort, et qu’ils envisagent peut-être de faire supporter une partie de ce coup aux kitesurfeurs imprudents. Quant aux pros, c’est à leur risque et péril..
    Bref, ça ne veut pas dire grand-chose ce truc, très très flou.
    Peut-être que Raf pourrait mieux l’interpréter…

  5. GAS = gemeentelijke administratieve sancties,
    Ils vont mettre des prunes aux rideurs de grands temps.

  6. Ils veulent faire porter des lycras aux SUP ? 😀

    ..
    le coût de faire une opération de sauvetage (éventuellement en mer et par + de 7 Bf, je suppose) coûte cher à la collectivité. Ils cherche à faire supporter le coût plutôt par les personnes concernées uniquement. C’est en discussion, car ils ne peuvent pas faire appliquer les sanctions administratives communales dans ce cas (?)

    Ils devraient p-e s’inspirer de situations similaires en montagne: skieur, sans guide, hors piste, est pris dans une avalanche. Qui paie pour l’hélicoptère?

  7. Bon, je pense qu’on est d’accord de dire qu’a partir de 7 Bft, cela devient des conditions qui ne sont plus de la rigolade.. 33Noeuds établie…plus les rafales..
    Il va de soit, qu’il faut connaitre son niveau et son matériel.
    S’il se passe un incident, ok, je pense que c’est normal que l’on participe au frais.
    Si tu as un problème de santé chez toi, et que les pompiers ou une ambulance viennent te chercher. Tu reçois aussi une facture pour ça… Les Alpiniste et autres skieurs reçoivent aussi des factures pour les secours…
    La question, qui m’intéresse, c’est qu’en est il des assurances … sommes nous toujours « hors la loi » au dessus de 7 Bft (et donc pas assuré) ? Ou pas ?

  8. Non Fred, les seekings appartiennent à l’armée. par la loi, l’armée ne peux pas se faire payer pour une intervention auprès des civiles.

    C’est de nouveau une exemple de la lute personnelle du gouverneur contre ces sports.

    Il est simplement très malin: il a besoin d’un image de grand décideur. donc il choisit des sports très médiatique pour être sure d’air la presse et il sais que les surfeurs sont des individualistes qui ne viennent pas lui faire chier. S’il avais défendu la moto à +7bft (aussi dangereux) le motards se serais organisé pour camper devant sa porte jusqu’il craque…

  9. hum………. ok effectivement

  10. au delà de 7 beaufort, les assurances ne te couvrent plus car tu as enfreint la loi régionale de la côte.
    C’est comme si tu faisais un crash à 150km/h, l’assurance va refuser de te couvrir, enfin,k il faut qu’elle en ait la preuve. Concernant le vent on a des relevés et des balises.

    Bon qui vient camper ce week-end ..

  11. non, bidi, si t’es assuré, ils doivent payer

    mais ensuite l’assurance peux se tourner contre toi, en essayant de récupérer l’argent. Puis ça ne dépend pas de l’infraction de loi. ça dépend de la vision de juge qui dois prendre tout les paramètre en compte. donc si tu te crache à 150/heure un jour qu’il fais beau et il y a personne sur la route, le juge peux bien décider que tu ne dois pas rembourser la compagnie d’assurance. la plus part des cas sont définit par la jurisprudence.
    Mais pour le kite il n’y a pas de jurisprudence, une compagnie va donc réfléchir 2x avant de se mettre dans un procès coûteux, surtout si tes paramètres sont favorable (expérience, bon matériel) et encore plus si t’as une assurance assistance juridique …

  12. est il possible d avoir une traduction?

  13. Pour SamKyo…
    En gros:
    Il y a quelques temps il parlais de donner des amendes a ceux qui navigues au dessus de 7Bft. Une amende délivré par la commune. Mais comme toutes les communes n’ont pas de « reglement » concernant ces amendes. Alors il « parle » de nous faire payer une partie des frais de secourisme en cas de problème.
    En gros.. Toujours des trucs « contre nous ».. et rien pour nous aider…
    Ils nous mettents des barrières partout, et ne font rien pour nous… (pour nous proteger aussi des « autres » )…
    Dommage, pourtant en France ça fonctionne bien, c’est stricte, mais c’est aussi en faveur des kiteurs … En hollande je ne sais pas trop, mais bon, on ne fait pas de chose contre nous… (sauf le delimitations des plages, mais ça, c’est quand même normal !! )

  14. Moi, je trouve que c’est débile et que c’est même du vol.

    La plupart des gars qui se font secourir, ils sortent pas leurs ailes par >7 beaufort. Les gars qui sortent par ce temps, ils savent ce qu’ils font et ils prennent peu de risque. D’ailleurs, les sauvetages par plus de 7 beaufort,; ca coute en tout cas pas un hélico, ils le sortent pas… Puis c’est pas ces jours là que les sauvetages coutent cher à la collectivité…

    Pourquoi pas faire payer le mec qui se fait sauver quelles que soient les conditions? Je comprends pas leur façon de penser et je pense qu’eux n’y comprennent juste rien, du coup ils font qqch pour ne pas êter taxés d’immobilisme. Rassurons-nous, le type qui y connait rien pourra toujours sortir sa 14 sans la gonfler par 25 noeuds… Et on le sauvera gratos!

  15. S’il s’agit d’un assureur RC vie privée, il doit couvrir peut importe le vent à moins qu’il soit écrit en toutes lettres qu’il ne couvre pas au delà de 7 beaufort (et devra prouver la météo du moment en cas de sinistre) ou si on navigue lorsque c’est interdit (en précisant le motif de l’interdiction).
    Par contre, s’il ne couvre pas, il peut ne pas indemniser le tiers victime (donc il ne se retourne pas contre l’assuré kiteur).

    En ce qui concerne les voitures, l’assureur couvre peut importe les conditions de l’accident même à 250 km/h.
    Par contre moyennant certaines conditions, il peut se retourner contre l’assuré pour absence de permis, état d’ivresse (donc pas alcoolémie)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.