Test Flysurfer Cronix 12m par Ben2002neb

Flysurfer-cronix-12m-2013Hello,
Voici une petite vidéo vite faite entre 2 bords. J’ai eu l’occasion de tester avec Jean Pierre la nouvelle Cronix 12m prêtée par le shop Unhooked.be, première session en boudin depuis 5 ans!

Le gonflage de l’aile est sans effort avec la méga pipette, le bridage est simple, pas d’erreur possible. De nombreux réglages sur l’aile sont rendus faciles grâce aux petits bouts de tissu connectés sur chaque bridage.
J’ai testé le décollage en solo :). Il est super facile avec l’énorme sac de sable et le système de connexion sur le bord d’attaque.


Une fois en l’air l’aile est très vive, bon dépower et le réglage Tip-Top avec la barre infinity 2.0. Pour naviguer j’ai sorti la Blankforce Logic en 140/43 pour supporter mes 95kg car je suis en plage moyenne avec 14-16 noeuds de vent.


La Flysurfer Cronix développe une bonne puissance et de quoi bien remonter au vent, le lift est moins grand que ma speed3 12m, ce qui est logique vu la différence de shape.
Niveau Loops, j’ai rentré mes premiers kiteloops comme rien car l’aile tourne toute seule et sur l’oreille!
Bref, un test concluant, flysurfer a mis 2 ans pour développer ce kite et cela se voit car la finition est vraiment aux petits oignions.

A bientôt sur l’eau.

Benjamin.

Flysurfer Cronix 12m – Test Review

 

 

About ben2002neb

Flysurfer Soul 15m, Peak4 13m, Stoke 9m, Boost 7m, Boosté 5m, Flyradical 5 144/46, Flydoor 164, TIKI 163, surf Mitu 5'10, Zeeko foil white&green Promo rider Flysurfer, www.billykite.be. matos en test Bretagne (Perros Guirec) durant les vacances sinon Hollande et Belgique

One comment

  1. Pour ma part, je l’ai testée aussi.
    La 12m dans peu de vent et la 10m dans beaucoup de vent.
    La première fois qu’on à la flysufer Cronix au bout des doigts, on la trouve vraiment bizarre, ca ressemble à aucun autre kite ridé au paravant, mais on s’y fait très vite.
    La pression en barre est très légère, même trop légère, étant habitué à des C-shape et hybride bien vitaminée. j’ai changé le setup sur « more bar pressure ».

    Ce qui est impressionnant, c’est que flysurfer a réussi à créer une aile a boudin avec quelques sensations et caractéristiques des ailes à caisson. Par exemple, quand je fais un darkslide, l’aile va vraiment porter juste à la surface de l’eau et pendant longtemps.

    En ce qui concerne la hauteur des sauts, j’avais rider l’aile une fois à Wissant complètement surtoilé, 10m 25 noeuds pour mes 65kg, et je me sentais en sécurité. mais je n’arrivais pas a tapper des méga méga saut (max 6m)
    Ensuite je l’ai reridé y a 2 semaines, à maasvlaakte et là, doux jesus, j’ai pu enfin trouver le timing pour sauter! un lift propre, vertical et pas trop poussé en downwind, et après 3 essais de lift bien maîtrisés, j’ai posé sans souci mon no-foot, No-foot que je ne maitrise que depuis la Sicile (début du mois) et uniquement posé en flysurfer 15m. Donc oui la portance est bien au rendez-vous, on retombe plus rapidement qu’une speed, mais par contre la relance du loop d’atterrissage est beaucoup plus vif, ce qui permet de poser son move et directement continuer à rider très fluide.

    En déhooké, et comme précédemment dit, c’est une aile très légère en barre et sans trop de surprise, elle prends très bien les rafales, j’ai pu poser tous mes tricks déhooké, du premier coup (S-bend, blind judge,… comme une lettre à la poste)

    Si je devais lui donner un point négatif, c’est son flapage. Dans les loop le spi de l’aile à tendance à flapper légèrement. Problème ou pas?…On verra. En attendant, flysurfer a bien réussi son coup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.